LE MOTEUR

Dans la Formule 1 d'aujourd'hui, et même s'ils ne font pas tout, les moteurs ont un rôle extrêmement important dans la recherche de performances. En plus de la puissance, ces moteurs doivent avoir une grande souplesse, ainsi qu'un encombrement et un poids le plus petit possible. On estime en effet à une seconde de perdue pour trente kilos d'excédent... De quoi faire réfléchir ! Il y aurait en effet 28 kilos d'écart entre le moteur de la Minardi et celui de la Jaguar... Pour tenter d'éliminer tout le superflus, les ingénieurs cherchent l'alliage parfait: il doit être extrêmement léger et résistant. En effet, avec plus de 18 000 tr/min, les pressions exercées sur le moteur sont difficiles à imaginer. Ainsi, un moteur de Formule 1 est composé de 20 métaux différents, comme par exemple le titane, le magnésium, ou le béryllium.


moteur_bmw.JPG


Voilà des éléments importants à étudier lors de la conception d'un nouveau moteur :

- Les vibrations : Pour optimiser la fréquence les vibrations du moteur, les ingénieurs jouent sur la longueur des conduits d'admission et d'échappement. Une fois maîtrisées, elles permettent un meilleur remplissage, ainsi qu'un meilleur échappement.
- La combustion : Le moteur tournant à un régime extrêmement élevé, la combustion du mélange air-essence doit se faire de la façon la plus rapide possible. De cette façon, le moteur peut fournir plus de puissance, car il n'y a aucune perte. La chambre de combustion est donc dessinée de façon à avoir une combustion optimal.
- Les frottements : Sachant que les frottements réduisent de près d'un tiers la puissance des moteurs, les ingénieurs tentent de les limiter au maximum. Pour cela, ils emploient des pistons très courts, ainsi qu'un lubrifiant beaucoup plus efficace qu'en grande surface...
- Les soupapes : Les soupapes ne sont aujourd'hui plus rappelées par des ressorts, comme dans tout moteur de série, mais par un système d'air comprimé. Le régime du moteur est ici aussi en cause, car les ressorts ne pourraient pas le suivre.
- L'injection : L'angle des injecteurs conditionne la qualité du mélange air-essence, si important pour ne rien perdre des performances ni du carburant. De plus, si le mélange n'est pas bien effecué, la combustion se fera moins rapidement, et le moteur perdra donc de la puissance.