L'EVOLUTION DE LA FORMULE 1

1950
Naissance du Championnat du Monde des Conducteurs. Les monoplaces sont propulsées au choix par des moteurs atmosphériques de 4500cc ou compressés de 1500cc.

Alfa-Roméo
1951
Pas de changement majeur.

Alfa-Roméo
1952
Place aux 2000cc (500 avec compresseur) de la formule 2.

Ferrari
1953
Pas de changement majeur.

Ferrari
1954
Formule intermédiaire de 2500cc.

Maserati / Mercedes
1955
Pas de changement majeur.

Mercedes
1956
Pas de changement majeur.

Lancia / Ferrari
1957
Pas de changement majeur.

Maserati
1958
Le Championnat du Monde des Constructeurs voit le jour. Le système du moteur arrière inauguré par Cooper

Ferrari
1959
Pas de changement majeur.

Cooper / Climax
1960
Pas de changement majeur.

Cooper / Climax
1961
La cylindrée est ramenée à 1500cc et le poids limité à 450Kg.

Ferrari
1962
Pas de changement majeur.

BRM
1963
Pas de changement majeur.

Lotus / Climax
1964
Pas de changement majeur.

Ferrari
1965
Pas de changement majeur.

Lotus / Climax
1966 : le moteur trois litres prend le relais du 1500cc. Brabham / Repco
1967
Avec sa 49, lotus introduit le principe du moteur porteur. Avantage : un gain de poids.

Brabham / Repco
1968
Les ailerons font leur apparition sur la lotus 49.

Lotus / Ford
1969
Pas de changement majeur.

Matra / Ford
1970
Le poids minimal est ramené à 530Kg.

Lotus / Ford
1971
Pas de changement majeur.

'Tyrrell / Ford
1972
Place au 550Kg.

Lotus / Ford
1973
Le minimum de poids est fixé à 575Kg.

Tyrrell / Ford
1974
Pas de changement majeur.

McLaren / Ford
1975
Pas de changement majeur.

Ferrari
1976
Pas de changement majeur.

McLaren / Ford
1977
Appliqué à la Lotus 78, le principe de l'effet de sol permet d'accroître sensiblement les vitesse de passage en lignes droites et en courbes.

Ferrari
1978
La Brabham à aspirateur démontre qu'elle exploite encore mieux l'effet Venturi (effet de sol), les autorités sportives l'interdisent alors.

Lotus / Ford
1979
Pas de changement majeur.

Ferrari
1980
Pas de changement majeur.

Williams / Ford
1981
La Lotus 88 se caractérise par un double châssis. L'obligation d'une garde au sol minimale de 6 centimètres sous les jupes est alors décidé. Mais les suspensions hydropneumatiques apparaissent ce qui permet aux pilotes d'abaisser ou de rehausser leurs caisses. Nouveau poids minimum de 585kg.

Brabham / Ford
1982
Poids minimum de 580Kg.

Williams / Ford
1983
On ramène le poids à 540kg et on interdit jupes et fond plat, c'est la fin de l'effet de sol Le turbo s'impose alors.

Brabham / BMW
1984
Limitation de la capacité du réservoir : 220 litres.

McLaren / Porsche
1985
Pas de changement majeur.

McLaren / Porsche
1986
Capacité maximal du réservoir réduite à 195 litres.

McLaren / Porsche
1987
Poids minimum rabaissé à 500kg, mise en place d'une bride à l'admission à 4 bars. Cylindrée du moteur atmosphérique rehaussée à 3500cc.

Williams / Honda
1988
Capacité du réservoir réduite à 150 litres et la pression à 2,5 bars.

McLaren / Honda
1989
Interdiction du turbo. Poids minimum 500kg et uniquement moteur atmosphérique de 3,5 litres.

McLaren / Honda
1990
Pas de changement majeur.

McLaren / Honda
1991
Evolution du système actif de la Lotus, la suspension réactive au top chez williams. Apparition de l'anti-patinage, de l'anti-blocage et de la boite de vitesse semi-automatique (inspiré de celle de ferrari).

McLaren / Honda
1992
Pas de changement majeur.

Williams / Renault
1993
Economie oblige : les pneus passent de 18 à 15 pouces en largeur, les ailerons postérieurs sont abaissés de 100 à 95 cm. Un quota de 7 trains de pneus par voiture à chaque week-end de Grand Prix, limitation à 2 voitures par équipe, les carburants exotiques sont interdit, les essais libres réduit à trois quart d'heure.

Williams / Renault
1994
Les suspensions réactives, l'anti-patinage et l'anti-blocage des freins sont interdits. Sécurité oblige : vitesse limité à 80km/h dans les stands. Surface des ailerons (par ailleurs rehaussés de 10cm) sont réduite, nouveau repose-tête, allongement de l'ouverture de l'habitacle, poids minimum à 515kg, utilisation d'une essence de la pompe, hausse de la résistance des châssis, montage d'une plaque de 10mm d'épaisseur pour surélever le fond plat.

Benetton / Ford
1995
Poids minimal de 595kg (pilote à bord), passage de la cylindrée à 3000cc. Abaissement de 13cm et réduction de la surface de l'aileron, rehaussement des pontons latéraux de 5cm. Coque rallongé à l'avant de 15cm ouverture longitudinale du cockpit porté à 65cm.

Benetton / Renault
1996
Largeur de l'ouverture du cockpit portée à 520mm et mise en place d'une mousse anti-choc de 75mm d'épaisseur au niveau des parois latérales. Apparition de la règle des 107%, essais qualificatif du vendredi supprimé, nombre de tours limité à 2x30 en essais libre et 12 en qualification, l'utilisation d'une voiture de réserve est interdite lors des essais libre.

Benetton / Renault
1997
Apparition d'un enregistreur de données d'accident. Triangle avant de suspension doivent s'articuler sur au moins 60°, crash-test obligatoire du volant et de la colonne de direction. Quota de pneus ramené à 36.

Williams / Renault
1998
Diminution de la largeur des voitures ("-180cm"), diminution de la dimension des pneus (av 12 - ar 14 pouces). Apparition de sculpture sur les pneus sec (av 3 - ar 4). Limitation à 1 seul étrier et 1 seul disque de frein par roue. Interdiction du refroidissement liquide des freins.

McLaren / Mercedes
1999
Arceau de sécurité au dessus de la tête des pilotes porté de 50 à 70 mm. Soupape de surpression dans le système de refroidissement. Installation d'un câble pour empêcher les roues de se détacher en cas d'accident. Nombre max. de voiture ramené à 24. Limitation à 32 pneus sec par épreuve. Apparition d'une 4e rainure sur les pneus avant sec. Largueur max. de la bande de roulement d'un pneu ramené à 270mm.

McLaren / Mercedes
2000
Pas de modification majeur

Ferrari
2001
Retour de l'électronique (anti-patinnage, boite automatique, direction assistée) et augmentation de la résistance du cable qui retient les roues.

Ferrari
2002
direction assistée interdit, augmentation de la taille des rétroviseurs (+20%), du feu arrière (+50%) et de la résistance du cable pour retenir les roues en cas d'accident (+20%).

Ferrari
2003
télémétrie stand-voiture interdite, mulet autorisé que si la voiture de course est pas réparable, qualifiction sur un seul tour avec interdiction de refaire le plein avant la course.

Ferrari
2004
Un moteur unique par Grand Prix, boite de vitesse automatique interdite (retour à la semi automatique), supression du départ automatique.

Ferrari
2005
Un moteur unique pour 2 Grand Prix, un train de pneus pour toute la course, réduction de 25% de l'appuie aérodynamique, renforcement de la sécurité pour éviter les débris suite aux accidents.

Renault
2006
Moteur V8, 7 trains de pneus pour le week end.

Renault

2007
1 seul manufacturier de pneus, moteur bridé à 19000trs/min, essais privés limités à 30000km

Ferrari

2008
Suppression de l'antipatinage

2009
Retour des pneus slick, diminution des ailerons, 1 moteur pour 3GP, 18000trs/min, suppression des essais libres durant la saison