LES RAVITAILLEMENTS

Lors d'un Grand Prix, le moment le plus important hormis le départ est bien évidemment l'arrêt au stand. C'est à ce moment que le pilote peut gagner (ou perdre !) des places suivant la rapiditée des mecanos.
En général un arrêt aux stands coûte environ 9 secondes (temps qu'il faut pour faire le plein). La pompe à essence débite 12 litres par seconde.
Un arrêt est organisé de façon très minutieuse, de sorte que le pilote ne perde que le minimum de temps. L'arrêt regroupe environ 20 personnes dans chaque équipe repartie comme suit :

- 12 mécanos pour les pneus, soit 3 par roue. Un qui dévisse-revisse l'écrou, un qui enlève la roue usagé, un qui installe la roue neuve.

- 2 mécanos pour les crics, un devant et un derrière.

- 2 mécanos pour le tuyau d'essence, plus un pour protéger les échappements.

- 2 mécanos qui nettoie les deux entrées d'air.

- 1 mécano qui tient la "sucette".

- 1 mécano qui nettoie la visière du pilote.

ravitaillement_montoya.JPG

 

ravitaillement_mschumacher.JPG