L'EQUIPEMENT DU PILOTE

CASQUE
En 1950, les pilotes portaient de simples serre-tête en cuir qui constituaient d'excellentes protections contre ... le vent. Ils furent ensuite remplacés par des casques en carton bouilli puis en fibre de verre. Le casque intégral est apparu en 1968.
Les pilotes usent une quinzaine de casques par an. Cet objet, fabriqué avec les mêmes matériaux qu'une formule un fait l'objet de test en soufflerie. C'est à l'heure actuelle autant une protection qu'un étandard à leur couleurs et à celles des sponsors.
BOUCHONS ANTIBRUIT

Ces bouchons en mousse, à l'intérieur desquels sont placés les écouteurs de la radio, protègent les tympans des pilotes du bruit assourdissant du moteur.

CAGOULE
En tissu ignifugé. Protection en cas d'incendie.
COMBINAISON







La combinaison constitue une défense contre l'incendie. Tailée dans du "Nomex", tissu résitant aux flammes, elle garantit une protection de 12 secondes dans un feu d'hydrocarbures à 700°. Les badges publicitaires et toutes les coutures offrent les mêmes garanties de sécurité.
 
SOUS VETEMENTS

 
 
 
 
 
 
En "Nomex", tissu résistant au feu.

MINERVE

Bloque le casque et évite la fatigue des muscles du cou sur les circuits à courbes rapides.

 

 

 
GANTS
Les gants sont en "Nomex" pour résister aux flammes, mais le creux des mains est recouvert de peau afin d'assurer une préhension parfaite du volant, lui aussi recouvert de cuir brossé. Une fois enfilés, les gants, qui se portent très serrés, se fixent grace à une languette de "Velcro" cousue au niveau des poignets.
 

CHAUSSURES

 
Les bottines des pilotes sont en cuir rembourré de mousse pour protéger des nombreux chocs dans le cockpit. Elles sont tapissées de "Nomex" pour résister au feu. Leur semelle est en caoutchouc très adhérent.