TOYOTA DOUTE DU KERS

Publié le par dbcg


Photo F1-Live.com

Zoom
Pascal Vasselon
Toutes les équipes travaillent sur la mise au point d'un système KERS (récupération de l'énergie du freinage), même si celui-ci est très cher et très complexe à optimiser.

En outre, ce système n'est pas obligatoire, ce qui ne semble freiner personne...

Vraiment personne ? Au sein de l'équipe Toyota, on ne semble pas vraiment séduit par ce système.

"A l'heure actuelle, nos estimations démontrent que le KERS représentera un désavantage sur la plupart des circuits, à cause de son poids et des difficultés qu'il nous pose lors des freinages," déclare Pascal Vasselon, responsable technique de Toyota, sur ITV

S'il faut en croire le magazine suisse Motorsport Aktuell, le poids de ce système, et les conséquences que cela a sur la répartition des masses, semble d'ailleurs poser de gros problèmes à la Scuderia Ferrari.
A Maranello, on travaillerait en effet au déplacement des batteries du KERS vers le nez de la F60, ce qui obligerait les ingénieurs de la Scuderia à faire passer les câbles électriques à très haute tension près du cockpit du pilote.

Le KERS n'étant pas obligatoire cette année, il est fort probable que certaines équipes s'en passeront lors des premières courses de la saison, le temps de parfaire sa mise au point et son intégration à bord des monoplaces.

Publié dans AUTRE

Commenter cet article